« Confession d’une femme hachée » prend chair..

 
201606_CFH_0104-2
On se pose dans une boucherie, on dépose ses aprioris et on écoute le bruit des coeurs  se livrer au confessionnal , le son des chairs palpiter..puis on retourne au plateau, et l’on cherche à déployer l’intime, à faire surgir dans la tendresse les fragments d’histoires cabossées de l’humanité, et laisser jaillir  avec humour  les rebonds de la résilience , de l’élan vital…
                                                                      On coupe, on tranche,on cisaille, on affine l’écriture…
                                      A coeur ouvert…
Sortie du four en octobre 2016…