Skip to main content

La poésie des failles (titre provisoire)

Cheminement jubilatoire dans les strates contrastées d’une femme et d’un monde

Création pour l’espace public

Tout public dès 13 ans

La Cie Nanoua embarque pour une nouvelle aventure artistique et humaine, un projet de création pour l’espace public qui naitra à l’été 2025.

Une recherche sur la jubilation d‘oser dire et rire de nos singularités et entièreté contrastées.

Une tentative de résistance goûtue face aux injonctions contradictoires et normes qui nous déforment.

Cette quête entre réel et merveilleux, légèreté et gravité, poétique et politique, nous embarque dans la mise à nu d’une femme qui, sans pathos et non sans autodérision, met en lumière ses parts d’ombre, ses contradictions et imperfections tout en nous partageant son regard sur le monde.

A travers ses luttes et vertiges intérieurs, résonnent autrement nos dissonances, celles qui ne rentrent pas en accord avec l’orchestre d’un monde sous haute surveillance et apparence, perfectionniste et polissé.

Ce projet de création a émergé lor des instants d’Eden (septembre 2022 à janvier 2023), où  Fanny Bérard fut invitéé par Yannick Jaulin et Olivier Villanove, avec 3 autres  artistes, à plonger dans ses origines, questionner son univers artistique, sa langue, sa nécessité de prendre la parole, et notamment dans l’espace public.

Des questionnements de fond ont réveillé  un sujet qui l’interroge depuis 20 ans :  la question des couches, de l’être qui se fond dans le paraitre, des normes qui nous déforment, du masque social.

Et cela fait echo à une phrase qui l’anime :« Faire du théâtre pour sortir du costume qu’on nous impose ». et à l’image de la mauvaise herbe, qui a appris plein de choses, sauf celle de grandir dans le rang.

Il est apparu aussi des cohérences naissant de création en création : «Un jour sans pain» a amené au projet «Les Audacieux.ses», et de ce projet où des gens ont été interroger sur la relation à l’audace, une question est restée  : « qu’est ce que tu aimerais oser avant de mourir?»
A son tour d’y répondre et de regarder comment l’audace fricote avec l’inavoué. Dans sa réponse, il fut question de mise à nu…

Cette création est pressentie comme un récit de vie fragmentaire, nourri de micros récits à l’intérieur (récit du réel et du merveilleux), en adresse directe.

C’est un récit morcelé qui nous plonge dans les différentes strates contrastées d’une femme qui nous livre, sans pathos et non sans autodérision, ses luttes et vertiges intérieurs, ses contradictions, en écho à celles du monde.
Dans cette traversée intime d’une femme dans un espace public qui cherche la poésie des failles, elle part sans doute aussi en quête d’une relation brute et sincère à l’autre.

« On aura jamais fini de faire le tour de la différence de l’autre. » A.Badiou

Les résidences en 2023/24 :

Du 16 au 20 Octobre 23 : résidence de recherche documentaire autour des contes,  Maison du conte à Chevilly-Larue ( 94) / Explorer si cette tendance à édulcorer et simplifier certains contes peut se retrouver dans un certain  « profil » que l’on fabrique de soi.

– Novembre/ Décembre 23 : recherche documentaire au planning familial de Bayonne (64)/ Recherche sur les injonctions contradictoires et les rapports de domination.

-Du 22 au 26 Janv 24 :  médiation artistique au Théâtre de Gascogne (40)

-Du 12 au 16 Fév 24 :  recherche en dramaturgie et rencontre avec des femmes, au Théâtre de Gascogne (40)

-Du 15 au 19 avril 24 :  dramaturgie et recherche en espace public, au Théâtre Le Liburnia  (33)

-Du 29 au 2 mai 24 : écriture et recherche, à la Librairie Chez Simone, Bayonne (64)

– Du 27 au 31 mai 24 : dramaturgie et recherche en espace public à Pole de l’oralité de Capbreton (40)

– Du 12 au 15 novembre 24 : recherche autour de l’écriture au Moulin du marais (78)

Novembre/Décembre 24 : recherche autour de l’écriture en espace public,  avec la CAPB 64 – Bayonne

Dossier artistique

DISTRIBUTION ↓

Fanny Bérard : Conception, écriture et jeu
Amandine Dhee :  Regard complice sur l’écriture
Olivier Villanove : Regard complice à la dramaturgie et la recherche en espace public
Christophe Chatelain : Regard complice à la mise en scène

PARTENAIRES & SOUTIENS ↓

(en cours)

L’OARA (33)
La Maison du conte (94)
Scène nationale du sud aquitain (64)
Théâtre de Gascogne (40)
Le Liburnia (33)
Le moulin du Marais (78)
La CAPB 64
Le Pôle de l’oralité de Capbreton (40)