« Un jour sans pain » ( version en salle)

Théâtre  de matières et d’objets sortis du moule

« A force d’être dans le moule, on finit par devenir tarte »

Le pain…
Une histoire d’équilibre et d’alchimie
Une histoire de poids et de (dé)mesures
Une histoire d’engagement poétique et  de partage jubilatoire

……………..

Ce projet de création est né de la (re)découverte du parcours atypique d’un homme, Claudius, mon grand-père paternel, qui a réveillé l’urgence de réinterroger la manière dont on construit notre socle de valeurs, nos idées et notre regard sur le monde, fait maison ou fondu dans le moule ?
Je me questionne sur ce qui nourrit ou tarit notre ouverture d’esprit, ce qui nous rend indifférent ou poreux au monde.

Pour entrer en relation poétique avec ces questionnements, l’univers du pain comme objet métaphorique est devenu une évidence. Cette nourriture de base de nombreuses cultures, à la fois simple et complexe, nous ramène à la base, et questionne donc l’essence de ce qui fait sens à notre humanité: Comment vit-on ensemble aujourd’hui? Et demain?
Le pain comme l’humain, entretiennent des liens sans qui chacun ne pourrait exister :
– la relation aux 4 éléments fondamentaux (Eau, Air, Feu, Terre),
– la relation au temps,
– la relation aux autres.

Nous partons en quête d’un banquet d’humanité,
où nous mettons pains et poésies, rires et utopies sur la table…

… Un avant-goût de l’histoire…

Une passeuse d’histoires sillonne entre présent et passé, à travers les chemins de vie de deux êtres où quête de pain et de liberté se côtoient.

L’aventure d’Ozil, son petit frère de cœur venu de loin et celle de Claudius, son grand-père, cheminent et résonnent en même temps que le pain se fabrique.
Elles mettent en lumière ce qui rayonne dans la force de vie et l’audace de ces êtres ordinaires, tout en nous interrogeant sur la façon dont on nourrit notre regard sur le monde, fait-maison ou fondu dans le moule ?

Les matières se libèrent, se partagent, les éclats de rire aussi, notre humanité s’agite, et dans ce monde qui part en miette, cette femme tente de dessiner demain.

Conception, écriture et jeu : Fanny Bérard
Regard complice  à la mise en scène pour la version en salle : Charlot Lemoine
Regard complice  à la mise en scène pour la version dans l’espace public :  Stéphanie Constantin  et Christophe Chatelain
Regard complice théâtre d’objets :   Etienne Manceau
Conseillère dramaturgique : Joelle Nogues

Création musicale :  André Minvielle
 Regard Scénographique : Francisco Dussourd
Costume  : Babou Bras
Création lumière :  Juliette Delfosse
 Régie lumière :  Thomas Rizzoti
 Régie Son : Johann Ascenci ou Niko Okin
Construction  : Pompon

……………..

Levée de création
en janvier 2020 pour la salle ( Espace Jeliote, 64)
et septembre 2020 pour l’espace public ( Festival le mai du théatre (reporté en septembre, 64)

……………..

La compagnie Nanoua est soutenue par La DRAC Nouvelle Aquitaine, l’OARA  (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine),  La région Nouvelle Aquitaine, Le Département  des Pyrénées Atlantiques (64).

Liste des partenaires  et soutiens :

• Espace Jéliote, Oloron Sainte-Marie (64) : coproduction (compagnonnage) avec résidence + pré-achats
• CAPB (64) / Kultura Bidean, Service Art, Enfance, Jeunesse et Hameka : coproduction avec résidence + pré-achats
• Théâtre Le Liburnia, Libourne (33) : coproduction avec résidence + pré-achats
• Odradek, Centre de création pour le théâtre et la marionnette, Quint-Fonsegrives (31) : coproduction avec résidence
• Théâtre de Gascogne, Mont de Marsan (40) : coproduction avec résidence + pré-achats
• Vélo Théâtre, scène conventionnée théâtre d’objets, Apt (84) : coproduction avec résidence
•  Scène nationale du Sud Aquitain (64) :  Accueil en résidence + pré-achat
•  Scène Nationale Culture Commune (62): Accueil en résidence + pré-achat
• Marionnettissimo, Tournefeuille (31) : soutien à la création dans les réseaux arts de la marionnette + pré-achats
• Lacaze aux Sottises, Salies de Béarn (64) : accueil en résidence + pré-achats
• Djarama, Ndayane, Sénegal : accueil en résidence
• Théâtre de cuisine, Marseille (13) : accueil en résidence

PROJET DE MEDIATION ARTISTIQUE AUTOUR D’UN JOUR SANS PAIN
En partenariat avec le Conseil départemental 64

Le projet « Copain« , projet de médiation artistique autour d’Un jour sans pain, a vu le jour dans 4 EPHAD du  département 64,  juste avant le confinement, en février 2020.

Nous avons partagé avec nos anciens des morceaux de poésie, de rires et de pain…
Nous avons crée dans chaque structure une petite forme de théâtre d’objets autour de leurs regards sur le monde, d’hier, d’aujourd’hui et de demain..

De cette expérience, est né un recueil de textes et de photos « Grain de folie dans un champ brut »

Vous pourrez le découvrir ICI: